Toutes les citations de Ahmadou KOUROUMA

105 citations de Ahmadou KOUROUMA

Citations de Ahmadou KOUROUMA


Vous cherchez une citation de Ahmadou KOUROUMA ?
Nous vous proposons ci-dessous plus de 105 citations de Ahmadou KOUROUMA.


A la longue, de toute manière, ce qui est secret est connu par tout le monde.

Ahmadou KOUROUMA

A vouloir balancer trop loin le crapaud, on finit par le jeter dans le bonheur d'une mare.

Ahmadou KOUROUMA

Aimer, c'est servir un autre que soi-même et en faire un maître.

Ahmadou KOUROUMA

Allah crée chacun de nous avec sa chance, ses yeux, sa taille et ses peines.

Ahmadou KOUROUMA

Allah dans son immense bonté ne laisse jamais vide une bouche qu'il a créée.

Ahmadou KOUROUMA

Allah fait ce qu'il veut ; il n'est pas obligé d'accéder à toutes les prières des pauvres humains. les mânes font ce qu'ils veulent ; ils ne sont pas obligés d'accéder à toutes les chiaderies des prieurs.

Ahmadou KOUROUMA

Allah n'est pas obligé d'être juste dans toutes ses choses ici-bas.

Ahmadou KOUROUMA

Avant de créer une chute, le fleuve se calme et crée un petit lac.

Ahmadou KOUROUMA

Ce ne sont pas par ses discours et ses gesticulations, mais par le silence et le sérieux que le sage se distingue dans une assemblée.

Ahmadou KOUROUMA

Ce n'est pas une injure ou un affront qui empêche le soleil de se coucher.

Ahmadou KOUROUMA

Ce que l'enfant obtient physiquement, il le doit à son père ; à sa mère, il doit ce qu'il acquiert moralement.

Ahmadou KOUROUMA

Celui qui s'est engagé à tisser un coutil pour couvrir les fesses de l'éléphant s'est obligé à réussir une oeuvre exceptionnelle.

Ahmadou KOUROUMA

Certains ne sont pas plus portés à la grande mystique que les hyènes ne le sont à la grande ablution.

Ahmadou KOUROUMA

C'est bon dieu seul qui tue les méchants, les cons, les pécheurs et les damnés.

Ahmadou KOUROUMA

C'est comme ça dans les guerres tribales : les gens abandonnent les villages où vivent les hommes pour se réfugier dans la forêt où vivent les bêtes sauvages. les bêtes sauvages, ça vit mieux que les hommes.

Ahmadou KOUROUMA

C'est souvent en y mettant trop de condiments qu'on finit par gâter les meilleures sauces.

Ahmadou KOUROUMA

C'est toujours dans la nuit, et en catimini, qu'on quitte le pays dans lequel on a été accueilli en richissime, quand la pauvreté et l'endettement vous assaillent.

Ahmadou KOUROUMA

Dans le combat entre les volées de mouches et le troupeau d'éléphants, ce ne sont pas les gros qui toujours l'emportent.

Ahmadou KOUROUMA

Dans un bief, il ne peut exister qu'un hippopotame mâle.

Ahmadou KOUROUMA

D'un insuffisant bosquet peut sortir une liane suffisante pour nous attacher.

Ahmadou KOUROUMA

Il arrive à un homme de se tromper dans la vie sur un plat de nourriture qui lui est réservé, mais jamais sur les paroles qui lui sont destinées.

Ahmadou KOUROUMA

Il existe deux sortes de cécité sur cette terre : les aveugles de la vue et les aveugles de la vie.

Ahmadou KOUROUMA

Il faut se lever de bonne heure quand on doit, dans sa journée, marcher une longue piste.

Ahmadou KOUROUMA

Il faut toujours remercier l'arbre à karité sous lequel on a ramassé de bons fruits pendant la bonne saison.

Ahmadou KOUROUMA

Il ne faut jamais verser du jus de viande dans la gorge d'une hyène et lui demander de le recracher.

Ahmadou KOUROUMA

Il n'y a pas de crête sans vent.

Ahmadou KOUROUMA

Il n'y a pas de justice sur cette terre pour le pauvre.

Ahmadou KOUROUMA

Il n'y a pas de longue journée qui ne se termine par une nuit.

Ahmadou KOUROUMA

Il n'y a pas de marche qui un jour, ne finit pas.

Ahmadou KOUROUMA

Il n'y a pas d'oiseau qui chante toute une journée sans s'arrêter.

Ahmadou KOUROUMA

Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir : on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.

Ahmadou KOUROUMA

Il y a dans la vie deux sortes de destins : ceux qui ouvrent les pistes dans la grande brousse de la vie et ceux qui suivent ces pistes ouvertes.

Ahmadou KOUROUMA

Il y a les peuples grands par le nombre de leurs habitants comme les chinois, les peuples grands par les moyens techniques de leur armée comme les américains, les peuples grands par leur culture et leur histoire comme les français.

Ahmadou KOUROUMA

Ingérence humanitaire, c'est le droit qu'on donne à des etats d'envoyer des soldats dans un autre etat pour aller tuer des pauvres innocents chez eux, dans leur propre pays, dans leur propre village, dans leur propre case, sur leur propre natte.

Ahmadou KOUROUMA

Jamais l'eau ne manque l'ancien chemin de son cours.

Ahmadou KOUROUMA

La mort d'un seul combattant ne suffit pas à arrêter le combat.

Ahmadou KOUROUMA

La pauvreté dans la liberté est préférable à la soumission dans l'opulence.

Ahmadou KOUROUMA

La politique est comme la chasse, on entre en politique comme on entre dans l'association des chasseurs. la grande brousse où opère le chasseur est vaste, inhumaine et impitoyable comme l'espace, le monde politique.

Ahmadou KOUROUMA

La politique ne réussit que par la duplicité.

Ahmadou KOUROUMA

La principale institution, dans tout gouvernement avec un parti unique, est la prison.

Ahmadou KOUROUMA

La transgression se comporte comme une petite braise jetée dans la savane au gros de la saison sèche : on voit où la flamme prend mais nul ne sait où elle s'arrêtera.

Ahmadou KOUROUMA

La vérité et le mensonge ne sont jamais loin de l'autre et rarement la vérité triomphe.

Ahmadou KOUROUMA

La vérité n'est très souvent qu'une seconde manière de redire un mensonge.

Ahmadou KOUROUMA

La vie est toujours douloureuse pour les gens qui aiment ceux qui les excluent et méprisent ceux qui les acceptent.

Ahmadou KOUROUMA

L'appel du sang est assurément irrésistible, et on ne fait jamais d'une hyène un mouton.

Ahmadou KOUROUMA

L'aumône se réalise avec le coeur alors qu'offrir s'accomplit par devoir pour se débarrasser d'un mendiant accrocheur.

Ahmadou KOUROUMA

Le bébé de la laitière dort en paix parce qu'il sait qu'il aura du lait quoi qu'il arrive.

Ahmadou KOUROUMA

Le chasseur à l'affût, de temps en temps, interrompt la poursuite pour chiquer son tabac.

Ahmadou KOUROUMA

Le chasseur à l'affût, s'immobilise parfois pour s'orienter.

Ahmadou KOUROUMA

Le chef authentique véhicule à travers les ordres qu'il donne, la sève vitale qui vivifie son pays.

Ahmadou KOUROUMA

Le chef consulte les conseillers qu'il a nommés et n'est pas tenu de suivre leur avis.

Ahmadou KOUROUMA

Le destin ne surprend jamais ceux de la race des biens nés. sur leur chemin, ce ne sont pas sur les cailloux de la déveine qu'ils buttent, mais sur ceux de l'avantageuse chance.

Ahmadou KOUROUMA

Le devoir de la mère ne s'arrête pas avec l'accouchement, ni avec l'allaitement, ni au mariage ; non, l'obligation de la vraie mère continue tant qu'elle est vivante.

Ahmadou KOUROUMA

Le genou ne porte jamais le chapeau quand la tête est sur le cou.

Ahmadou KOUROUMA

Le mariage est sacré. qui accomplit la totalité des obligations que le mariage lui impose et espère, n'attend jamais en vain.

Ahmadou KOUROUMA

Le pouvoir est une femme qui ne se partage pas.

Ahmadou KOUROUMA

Le proverbe est le cheval de la parole ; quand la parole se perd, c'est grâce au proverbe qu'on la retrouve.

Ahmadou KOUROUMA

Le successeur d'un dictateur doit lui ressembler et être publiquement connu comme étant inférieur à lui dans la vertu et pire dans le vice.

Ahmadou KOUROUMA

Le voleur réputé paie la poule qu'il n'a pas chapardée.

Ahmadou KOUROUMA

L'éléphant ne se décompose pas en un jour.

Ahmadou KOUROUMA

Les animaux traitent mieux les blessés que les hommes.

Ahmadou KOUROUMA

Les peuples n'ont pas le temps de tourner, de soupeser, de comparer, les actes d'un président.

Ahmadou KOUROUMA

Les voleurs de basse-cour le savent et le disent : quand on réussit un coup mirifique avec un second, on ne jouit pleinement du fruit de la rapine qu'après avoir éliminé ce second.

Ahmadou KOUROUMA

L'oiseau qui n'a jamais quitté son tronc d'arbre, ne peut savoir qu'ailleurs il y a du millet.

Ahmadou KOUROUMA

Lorsqu'on condamne un rebelle à mort, c'est tout un clan qu'il faut savoir faire disparaître pour avoir la paix dans le pays.

Ahmadou KOUROUMA

Malgré le séjour prolongé d'un oiseau perché sur un baobab, il n'oublie pas que le nid dans lequel il a été couvé est dans l'arbuste.

Ahmadou KOUROUMA

Même en plein harmattan, le soleil de temps en temps, s'arrête en demandant aux nuages de le voiler.

Ahmadou KOUROUMA

Même riche, le chien ne cesse pas de manger ses excréments.

Ahmadou KOUROUMA

Mépriser son adversaire même petit et frêle est toujours une faute stratégique de combat.

Ahmadou KOUROUMA

On est toujours plus sincère quand on prend à témoin plusieurs au lieu d'un seul dieu.

Ahmadou KOUROUMA

On est toujours quelque chose comme serpent, arbre, bétail ou homme ou femme avant d'entrer dans le ventre de sa maman. on appelle ça la vie avant la vie.

Ahmadou KOUROUMA

On n'apprend pas l'eau, ni la nage au jeune caïman.

Ahmadou KOUROUMA

On ne discute pas avec un visionnaire.

Ahmadou KOUROUMA

On ne doit pas regarder dans la bouche de celui qu'on a chargé de décortiquer les arachides de la communauté : il faut faire confiance au chef.

Ahmadou KOUROUMA

On ne reçoit pas dans sa maison avec les chiens de garde en laisse dans sa cour.

Ahmadou KOUROUMA

On ne tire pas sur les pintades qu'on a dans son filet.

Ahmadou KOUROUMA

On ne vous prendra jamais comme grand guérisseur de lèpre si votre mère est couverte de pustules.

Ahmadou KOUROUMA

On n'est trahi que par ses proches amis.

Ahmadou KOUROUMA

On peut survivre à la balle qui vous pénètre dans les pieds, jamais à celle qui vous frappe dans le coeur.

Ahmadou KOUROUMA

Parfois la mort est faussement accusée quand elle achève des vieillards qui par l'âge étaient déjà finis, déjà bien morts avant l'avènement de la mort.

Ahmadou KOUROUMA

Parfois, on trouve une grosse biche dans le piège tendu à des agoutis.

Ahmadou KOUROUMA

Partout dans le monde une femme ne doit pas quitter le lit de son mari même si le mari injurie, frappe et menace la femme. elle a toujours tort. c'est ça qu'on appelle les droits de la femme.

Ahmadou KOUROUMA

Peut-être que l'art du roman repose sur l'émotion.

Ahmadou KOUROUMA

Pour les empêcher de s'éloigner, de se perdre dans la brousse, la lionne, toute la journée, s'amuse avec les lionceaux.

Ahmadou KOUROUMA

Pour tous les animistes, donner son sang à un autre, c'est lui céder une de leurs âmes, en faire un double, un autre soi-même.

Ahmadou KOUROUMA

Prévenir la trahison, débusquer le faux ami, le jaloux parent, le traître avant qu'il inocule son venin est une opération aussi complexe que de nettoyer l'anus d'une hyène.

Ahmadou KOUROUMA

Quand au moment de la séparation entre deux individus, personne ne ressent de regret, la séparation est arrivée trop tard.

Ahmadou KOUROUMA

Quand le tam-tam frappe, on ne se proclame pas meilleur danseur, on le prouve.

Ahmadou KOUROUMA

Quand on a dit que l'anus de l'hyène sent mauvais, on a tout dit. en rajouter n'apporte rien.

Ahmadou KOUROUMA

Quand on ne sait où l'on va, qu'on sache d'où l'on vient.

Ahmadou KOUROUMA

Quand on ne veut pas être touché par les queues des singes, on s'éloigne de leurs bandes.

Ahmadou KOUROUMA

Quand on voit les souris s'amuser sur la peau du chat, on mesure le défi que la mort peut nous infliger.

Ahmadou KOUROUMA

Quand on voit quelqu'un et qu'il fuit, ça signifie c'est quelqu'un qui te veut du mal. il faut l'attraper.

Ahmadou KOUROUMA

Quel croyant juge-t-il les volontés des divinités avant d'exécuter leurs paroles ?

Ahmadou KOUROUMA

Si la hyène est en permanence en éveil, c'est parce qu'elle sait qu'elle a très peu d'amis sincères sur cette terre.

Ahmadou KOUROUMA

Si la perdrix s'envole, son enfant ne reste pas à terre.

Ahmadou KOUROUMA

Si ton couscous te plaît, mange-le quand il est chaud.

Ahmadou KOUROUMA

Tout ce qu'allah réalise n'est pas toujours juste et parfait : parfois, il vous gratifie d'une grosse tête sans vous donner les moyens d'acquérir un long turban.

Ahmadou KOUROUMA

Tout homme est un dissimulateur. les bons sentiments ne sont que des stratagèmes : le cancrelat nous dévore en soufflant sur notre plaie.

Ahmadou KOUROUMA

Un grand pays ne peut subjuguer que le petit peuple qui ne sait pas se rassembler pour faire avec tous ses moyens, face à l'agression.

Ahmadou KOUROUMA

Un homme est aussi un chien errant en quête perpétuelle de sa nourriture.

Ahmadou KOUROUMA

Un homme se réalise pleinement dès qu'il se libère du distinguo entre vérité et mensonge.

Ahmadou KOUROUMA

Un pays maître de la technologie ne vainc que le peuple sous-développé qui manque de ruse et de courage.

Ahmadou KOUROUMA

Un pet sorti des fesses ne se rattrape jamais.

Ahmadou KOUROUMA

Un peuple riche ne s'impose qu'au pays pauvre dont les habitants ne savent pas faire don de leur personne.

Ahmadou KOUROUMA