L'administration fiscale juge le prix de vente de votre maison trop faible et réévalue celui-ci. Vous n'êtes pas d'accord, vous contestez.

[Prénom][NOM]
[Adresse1]
[Code Postal] [VILLE]
Tél. : 01.23.45.67.89
CDI de [Ville]
[Adresse Destinataire]
[Code Postal][VILLE]
Paris, le 27 mai 2017.
Madame, Monsieur,
C’est avec un certain étonnement que je viens de recevoir votre notification de redressement concernant le prix d’achat de mon appartement sis 61 bd Napoléon 22290 LANVOLLON.
En effet, vous réévaluer la valeur vénale de mon logement de 112.000 € à 145.000 €, soit un écart de 33.000 €.
Je tiens à vous expliquer pourquoi la comparaison avec votre panel de logements me semble erronée. Mon appartement se trouve au dernier étage d’un immeuble contrairement aux différents appartements en référence, et, de plus, j’ai du engagé plus de 14.000€ de travaux afin de le rendre décent.
C’est pourquoi je conteste ce redressement.
Vous trouverez en copie l’ensemble des factures de travaux d’amélioration.
Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.