Lors du tournage, l’ingénieur du son collabore essentiellement avec le perchiste (choix et position des micros) et avec les acteurs (tonalités du discours). En concert, on distingue l’ingénieur du son façade, qui s’occupe de la sonorisation côté public, de l’ingénieur du son retour qui est chargé du son que les musiciens entendent sur scène.

[Prénom][NOM]
[Adresse1]
[Code Postal] [VILLE]
Tél. : 01.23.45.67.89
[Nom Destinataire]
[Adresse Destinataire]
[Code Postal][VILLE]
Paris, le 29 mai 2017.
Objet : Votre annonce Nº 75166E
Madame, Monsieur,
Ingénieur du son, technicien expérimenté possédant une culture artistique et musicale développée, c’est avec plaisir que je rejoindrais votre équipe cinéma.
Étant diplômé de l’ENSMIS, je possède la carte professionnelle d’ingénieur du son délivrée par le Centre national de la cinématographie.
Mon parcours est des plus significatifs, vous pouvez en consulter le détail dans le CV joint à cette lettre ; vous y trouverez en particulier la liste des courts et longs-métrages auxquels j’ai participé, d’abord en tant qu’assistant puis comme chef opérateur du son à part entière.
Outre mes qualités professionnelles proprement dites, je bénéficie de capacités d’adaptation, ainsi que de facilités relationnelles dans le cadre d’un travail en équipe.
En espérant avoir retenu votre attention, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, ma considération distinguée