Dans la haute couture et chez les créateurs de mode, il a la responsabilité d’interpréter les idées du créateur. Il utilise la méthode du moulage, qui consiste à appliquer une toile directement sur un mannequin pour trouver le volume et l’aplomb désirés. Dans l’industrie, le modéliste a recours à la coupe à plat. Il utilise de plus en plus des logiciels de CFAO (conception et fabrication assistées par ordinateur) pour réaliser les opérations de coupe et de gradation (c’est-à-dire pour construire différentes tailles de vêtements à partir d’un premier modèle). C’est lui qui réalise les retouches après les essayages sur les mannequins, avant de fabriquer le prototype qui servira de base à la production en série.

[Prénom][NOM]
[Adresse1]
[Code Postal] [VILLE]
Tél. : 01.23.45.67.89
[Nom Destinataire]
[Adresse Destinataire]
[Code Postal][VILLE]
Paris, le 25 mai 2017.
Objet : Votre annonce Nº 75166E
Madame, Monsieur,
J’ai l’honneur de postuler pour l’emploi de modéliste dans votre atelier.
Après un Brevet de Technicien Vêtements création et mesures, j’ai assuré diverses missions en intérim et je souhaite maintenant m’intégrer à un atelier de prêt-à-porter auquel je pourrais apporter ma jeune expérience et mon dynamisme.
Durant ma formation, j’ai appris les deux techniques de patronage : le moulage et la coupe à plat. Je sais utiliser les outils informatiques que sont la DAO et la CAO. Lors de ma dernière mission, j’ai également effectué le patronage, le montage de prototype et le suivi de fabrication d’accessoires de mode (gants et ceintures).
Minutieuse et dotée d’un bon sens artistique, je pense être en mesure de vous apporter une collaboration sérieuse. C’est avec plaisir que je vous rencontrerais pour en parler plus longuement.
Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes respectueuses salutations.