Toutes les citations de Georges BATAILLE

44 citations de Georges BATAILLE

Citations de Georges BATAILLE


Vous cherchez une citation de Georges BATAILLE ?
Nous vous proposons ci-dessous plus de 44 citations de Georges BATAILLE.


Aimer sans doute est le possible le plus lointain.

Georges BATAILLE

Ce qui est en jeu, dans l'érotisme, c'est toujours une dissolution des formes constituées.

Georges BATAILLE

Ce qui m'oblige d'écrire, j'imagine, est la crainte de devenir fou.

Georges BATAILLE

Ce qui, le plus violemment, nous révolte, est en nous.

Georges BATAILLE

Chaque livre est aussi la somme des malentendus dont il est l'occasion.

Georges BATAILLE

De deux choses l'une : ou la parole vient à bout de l'érotisme, ou l'érotisme viendra à bout de la parole.

Georges BATAILLE

De même que l'horreur est la mesure de l'amour, la soif du mal est la mesure du bien.

Georges BATAILLE

Dieu est pire ou plus loin que le mal. c'est l'innocence du mal.

Georges BATAILLE

En un sens le cadavre est la plus parfaite illustration de l'esprit.

Georges BATAILLE

Il y a une communication plus intense dans l'échange immédiat à base de générosité que dans la jouissance immédiate.

Georges BATAILLE

Je cherche une fêlure, une fêlure pour être brisé.

Georges BATAILLE

Je désignerai par le mot mystère ce que d'ordinaire on appelle dieu.

Georges BATAILLE

Je marche à l'aide des pieds, je philosophe à l'aide des sots. même à l'aide des philosophes.

Georges BATAILLE

J'enseigne l'art de tourner l'angoisse en délice.

Georges BATAILLE

La littérature est l'essentiel, ou n'est rien.

Georges BATAILLE

La littérature, je l'ai, lentement, voulu montrer, c'est l'enfance enfin retrouvée.

Georges BATAILLE

La volupté excessive agrandit le coeur, le dévaste et l'oblige à la dureté.

Georges BATAILLE

La vraie poésie est en dehors des lois.

Georges BATAILLE

L'acte sexuel est dans le temps ce que le tigre est dans l'espace.

Georges BATAILLE

L'amour a cette exigence : ou son objet t'échappe ou tu lui échappes. s'il ne te fuyait pas, tu fuirais l'amour.

Georges BATAILLE

L'angoisse suppose le désir de communiquer.

Georges BATAILLE

L'angoisse, évidemment, ne s'apprend pas.

Georges BATAILLE

L'apparente immobilité d'un livre nous leurre : chaque livre est aussi la somme des malentendus dont il est l'occasion.

Georges BATAILLE

L'aveu est la tentation du coupable.

Georges BATAILLE

Le coeur est humain dans la mesure où il se révolte.

Georges BATAILLE

Le désir demeure en nous comme un défi au monde même qui lui dérobe infiniment son objet.

Georges BATAILLE

Le génie abaisse davantage qu'il n'élève ; l'idée du génie empêche d'être simple, engage à montrer l'essentiel, à dissimuler ce qui décevrait : il n'est pas de génie concevable sans art.

Georges BATAILLE

Le rire est le saut du possible dans l'impossible.

Georges BATAILLE

L'éclat de la poésie se révèle hors des moments qu'elle atteint dans un désordre de mort.

Georges BATAILLE

L'enfer est l'idée faible que dieu nous donne volontairement de lui-même !

Georges BATAILLE

L'érotisme est dans l'approbation de la vie jusque dans la mort.

Georges BATAILLE

Les animaux et les hommes font tourner la terre en coïtant.

Georges BATAILLE

Les êtres sont inachevés l'un par rapport à l'autre, l'animal par rapport à l'homme, ce dernier par rapport à dieu, qui n'est inachevé que pour être imaginaire.

Georges BATAILLE

L'espoir est le désir mais ouvert à la peur.

Georges BATAILLE

L'être aimé dans ce monde dissous est devenu la seule puissance qui ait gardé la vertu de rendre à la chaleur de la vie.

Georges BATAILLE

L'humour seul répond toutes les fois qu'est posée la question dernière sur la vie humaine.

Georges BATAILLE

L'orgueil est la même chose que l'humilité : c'est toujours le mensonge.

Georges BATAILLE

N'importe quelle plaisanterie possède une vertu que les représentations habituelles ne possèdent pas : elle brise le cercle des notions consciencieuses.

Georges BATAILLE

Nous n'aurions plus rien d'humain si le langage en nous était en entier servile.

Georges BATAILLE

Nous ne pouvons ajouter au langage impunément le mot qui dépasse les mots, le mot dieu ; dès l'instant où nous le faisons, ce mot se dépassant lui-même détruit vertigineusement ses limites.

Georges BATAILLE

Qui ne "meurt" pas de n'être qu'un homme ne sera jamais qu'un homme.

Georges BATAILLE

Un monde qui ne peut pas être aimé à en mourir - de la même façon qu'un homme aime une femme - représente seulement l'intérêt et l'obligation au travail.

Georges BATAILLE

Une conscience sans scandale est une conscience aliénée.

Georges BATAILLE

Une femme qu'on aime guère est plus supportable si l'on fait l'amour avec elle.

Georges BATAILLE