Toutes les citations de Jacques STERNBERG

118 citations de Jacques STERNBERG

Citations de Jacques STERNBERG


Vous cherchez une citation de Jacques STERNBERG ?
Nous vous proposons ci-dessous plus de 118 citations de Jacques STERNBERG.


A chaque jour suffit sa peine, à chaque être sa famille.

Jacques STERNBERG

A combien peut-on estimer un être qu'on juge estimable ?

Jacques STERNBERG

A force de mettre de l'argent de côté, on risque de ne plus avoir le bras assez long pour l'attraper et le dépenser.

Jacques STERNBERG

A l'impossible nul n'est tenu et on est bien ténu devant le possible.

Jacques STERNBERG

Actionnaire : gestionnaire souvent passif de l'activité des autres.

Jacques STERNBERG

Arriver tous les jours à son travail avec une heure de retard est un signe de ponctualité.

Jacques STERNBERG

Assurer un emploi exige non seulement une mentalité de prisonnier sur parole, mais une faculté de toujours recommencer les mêmes gestes.

Jacques STERNBERG

Au royaume des sourds, les aveugles sont muets.

Jacques STERNBERG

Aussi laid que ce soit, un paysage, les hommes arrivent toujours à l'enlaidir encore.

Jacques STERNBERG

Beaucoup d'hommes ont une idée derrière la tête. très loin derrière, presque toujours.

Jacques STERNBERG

Bien plus que la paresse, c'est la caresse qui est la mère de certains vices et de beaucoup de fils.

Jacques STERNBERG

Ca ne sert à rien de savoir des choses. l'intelligence, c'est avoir l'intelligence de ne rien apprendre.

Jacques STERNBERG

Ce n'est pas l'homme qui est méprisable, mais ce qu'il pense.

Jacques STERNBERG

Ces moteurs qui ont fait de l'homme un crétin à roulettes et de la planète un garage criblé d'autoroutes !

Jacques STERNBERG

C'est effrayant : être en vie, cela signifie avant tout se demander si oui ou non on sera encore en vie dans une heure.

Jacques STERNBERG

C'est en parlant le moins possible de ce que l'on mijote qu'on a le plus de chances de rester un bricoleur de l'inusité.

Jacques STERNBERG

C'est encore dans les cimetières que l'on fréquente le plus fort pourcentage d'êtres complètement inoffensifs.

Jacques STERNBERG

C'est parce que la terre est une sphère que tout ce qu'elle engendre débouche sur des cercles vicieux.

Jacques STERNBERG

Ceux qui ont voulu changer le monde en sont morts et ceux pour qui rien n'a changé sont morts également.

Jacques STERNBERG

Comment croire à dieu qui, depuis le temps, n'a même pas le téléphone ?

Jacques STERNBERG

Comment rira celui qui mourra le dernier ?

Jacques STERNBERG

Consommer, c'est en réalité se consumer, c'est consumer toute flamme, tout désir violent, toute passion.

Jacques STERNBERG

Contre toute la logique des lois de la physique, une femme toujours mouillée empêche l'homme de rouiller.

Jacques STERNBERG

Dans l'absolu, y avait-il vraiment une différence entre le destin d'un seul homme et celui de toute l'humanité ?

Jacques STERNBERG

Dis-moi ce que tu tais, je te dirai qui tu es.

Jacques STERNBERG

Empruntez la vie, elle vous rendra un cercueil.

Jacques STERNBERG

En temps de guerre, le soldat a droit à une médaille quand il sait tirer et à un médaillon sur sa tombe quand il ne s'en tire pas.

Jacques STERNBERG

Est-ce que la mort me consolera de ma vie ?

Jacques STERNBERG

Etrange : je me suis intéressé à une foule de choses alors qu'en réalité, à part les filles, rien ne m'intéressait vraiment.

Jacques STERNBERG

Etudier la philosophie a plus de chances de changer l'homme en phylloxera qu'en philosophe.

Jacques STERNBERG

Gagner son pain n'intéresse plus grand monde, c'est garder son gain qui compte.

Jacques STERNBERG

Ignorance et arrogance ne riment pas seulement, ils vont souvent de pair.

Jacques STERNBERG

Il aura fallu un sacré nombre de chefs d'état pour mettre le monde dans cet état.

Jacques STERNBERG

Il ne faut jamais désespérer puisque tout finit bien par s'aggraver.

Jacques STERNBERG

Il n'est pas nécessaire de réussir pour désespérer.

Jacques STERNBERG

Il n'y a que deux catégories dans la société moderne : les vendus et les invendables.

Jacques STERNBERG

Il serait assez intéressant de calculer le poids exact d'un homme compte tenu du fait qu'il a le bras long, les idées larges, la vue courte et l'oreille basse.

Jacques STERNBERG

Il y a deux sortes de ruminants : les bovidés, qui ruminent l'herbe, et les humains qui ruminent du verbe.

Jacques STERNBERG

Il y a un temps pour vivre, un temps pour mourir. après cela s'aggrave parce qu'il n'y a plus de temps du tout.

Jacques STERNBERG

Inquiétant, mais vrai : sur les 80 milliards d'individus qui ont déjà fréquenté notre terre au cours des siècles, aucun n'a survécu.

Jacques STERNBERG

Je ne m'ennuie jamais. mais tout m'ennuie.

Jacques STERNBERG

Je ne suis jamais entré dans un bureau sans me demander comment m'en échapper.

Jacques STERNBERG

Je n'envie rien de très particulier sur cette terre. sauf ceux qui seront encore en vie après moi.

Jacques STERNBERG

Je pense, donc je sue. de trouille, évidemment.

Jacques STERNBERG

J'oublie tout, donc je suis.

Jacques STERNBERG

La déclaration d'impôt peut passer pour le contraire d'une déclaration d'amour : on en dit le moins possible.

Jacques STERNBERG

La faim justifie les moyens, mais on a rarement les moyens quand on a faim.

Jacques STERNBERG

La femme libérée se veut libre de l'amour de l'homme, elle a pour seule ambition de devenir l'esclave d'un patron indifférent.

Jacques STERNBERG

La mer isole de tout et dispense des sensations qui n'ont rien à voir avec les tics nerveux citadins.

Jacques STERNBERG

La mort, qui a toujours tort, a raison de chacun.

Jacques STERNBERG

La politique, fille de la diplomatie et de l'escroquerie courtoise.

Jacques STERNBERG

La vie est le seul raccourci d'un néant à l'autre.

Jacques STERNBERG

La vie, dans la plupart des cas, n'est jamais qu'une quête de chèques et une conquête de l'échec.

Jacques STERNBERG

La vieillesse, la dernière politesse de la moisissure.

Jacques STERNBERG

Le cancer dont l'homme, ce grand scientifique, cherche en vain à percer les secrets alors que, dieu merci, il a triomphalement percé ceux de la machine à sécher le linge et ceux de l'action du vent sur les cerfs-volants.

Jacques STERNBERG

Le cheval apprend à se domestiquer dans un manège ; l'homme, c'est dans son ménage qu'il apprend.

Jacques STERNBERG

Le corps humain doit être allergique à l'air puisqu'il le recrache dès qu'il en avale.

Jacques STERNBERG

Le sexagénaire, s'il faut en croire le langage, serait-il enfin arrivé à l'âge du sexe ?

Jacques STERNBERG

Le temps n'est pas seulement le seul véritable ennemi de l'homme, c'est également et surtout son ennemi le plus sournois, le plus lâche. et, bien sûr, le seul que l'on n'ait pas la moindre chance de vaincre.

Jacques STERNBERG

Le végétarien peut mourir en accord avec lui-même : à peine enterré, il bouffera uniquement des pissenlits par la racine.

Jacques STERNBERG

Le vrai paresseux serait peut-être celui qui aurait besoin d'un autre pour dormir à sa place.

Jacques STERNBERG

L'eglise a toujours tout fait pour soigner son image de marque tapageuse parce qu'elle sait que seuls le ridicule, le tape-à-l'oeil, le clinquant et le mauvais goût séduisent les foules.

Jacques STERNBERG

Les conseils qui valent de l'or rapportent rarement de l'argent.

Jacques STERNBERG

Les hommes vraiment pieux, on devrait en faire des clôtures.

Jacques STERNBERG

Les interminables amours épistolaires des romantiques n'auraient pas eu cours s'il y avait eu le téléphone à cette époque.

Jacques STERNBERG

Les philosophes ressemblent sans le savoir aux fourrures. tous deux attirent les mythes.

Jacques STERNBERG

Les universitaires français sont d'irrécupérables passéistes.

Jacques STERNBERG

Les villes ne sont jamais que des ensembles plus ou moins réussis de tiroirs échafaudés les uns sur les autres.

Jacques STERNBERG

L'homme a imaginé le cercle avant de savoir que la terre était ronde. ca prouve quand même une certaine faculté d'invention.

Jacques STERNBERG

L'homme évolue en sens inverse du lingot d'or. il se dévalue avec les années.

Jacques STERNBERG

L'humour, que l'on dit la politesse du désespoir, est également la pollution de l'espoir.

Jacques STERNBERG

L'occulte a toujours fasciné l'inculte.

Jacques STERNBERG

Même quand on a le temps de perdre du temps, il faut encore trouver les jeunes femmes avec lesquelles le perdre.

Jacques STERNBERG

Nous avons tellement de façons complexes d'aimer et un seul mot simple pour l'exprimer.

Jacques STERNBERG

Nous sommes condamnés, nous les terriens, à la banalité.

Jacques STERNBERG

Nous sommes tous égaux devant l'inégalité qui régit notre planète.

Jacques STERNBERG

On avait souhaité qu'un sang impur abreuve nos sillons sans savoir qu'un jour un déluge de sons impurs abreuverait nos microsillons.

Jacques STERNBERG

On devrait être assez cynique pour faire graver à l'intérieur de son alliance la date future de son divorce.

Jacques STERNBERG

On imagine assez bien un dieu, ayant créé un univers absurde, y jetant un être pensant pour voir si celui-ci trouverait un sens à tout cela.

Jacques STERNBERG

On ne présente ses respects à une femme désirable que dans le seul espoir de lui manquer de respect dans les délais les plus brefs.

Jacques STERNBERG

On ne vit qu'une fois. peut-être, mais cela permet d'agoniser beaucoup de fois.

Jacques STERNBERG

On parle toujours de rencontrer la femme de sa vie. mais le jour de son enterrement, en allant au cimetière, on peut parfaitement croiser la femme de sa mort.

Jacques STERNBERG

On parle volontiers de l'amour fou, mais on ne trouve que l'amour flou.

Jacques STERNBERG

On peut avoir été un mauvais fils, un frère ingrat, un père injuste, un mari infidèle, un amant cynique, un employé incapable, un détestable citoyen, et devenir malgré tout un mort exemplaire.

Jacques STERNBERG

Personne n'est plus redoutable que celui qui n'a jamais de doutes.

Jacques STERNBERG

Peut-être qu'un jour, on découvrira que la bêtise n'est rien d'autre qu'un virus.

Jacques STERNBERG

Pourquoi apprendre à calculer la surface d'un losange ? au cours de ma vie, je n'ai jamais compté aucun losange parmi mes relations.

Jacques STERNBERG

Pourquoi chercher désespérément la clef du bonheur alors que, de toute façon, la serrure n'a jamais existé ?

Jacques STERNBERG

Presque tous les écrivains seraient millionnaires s'ils touchaient uniquement leur pourcentage d'auteur sur les livres invendus.

Jacques STERNBERG

Presque tous les faits historiques sont en réalité à base d'effets hystériques.

Jacques STERNBERG

Quand on a décidé de ne plus boire une goutte d'alcool, surprenant comme on a les idées claires. malheureusement, on n'a presque plus la moindre idée.

Jacques STERNBERG

Quand on a passé la cinquantaine, on régresse à peu près sur tous les plans, sauf celui des regrets.

Jacques STERNBERG

Quand on est arrivé, on est important ; quand on tente d'arriver, on est importun.

Jacques STERNBERG

Que de gens, avant le grand sommeil, traversent leur vie en somnambules.

Jacques STERNBERG

Que d'efforts pour arriver de la thune à la fortune.

Jacques STERNBERG

Quel auteur peut se vanter d'avoir assez d'imagination pour décrire des créatures galactiques plus effrayantes, plus dangereuses et plus imprévisibles que l'homme de tous les jours ?

Jacques STERNBERG

Qu'il est décevant de suivre une femme dans la rue, fasciné par sa démarche, de l'aborder et de constater que son visage est tellement moins expressif que son cul.

Jacques STERNBERG

Rien de ce que j'ai vécu ne pourra me consoler de cette certitude d'y passer un jour.

Jacques STERNBERG

Rien mal acquis ne profite jamais.

Jacques STERNBERG

Rien ne tue plus sûrement la pensée, la créativité, le rêve, la lucidité ou le délire que le travail intensif, l'efficience, l'amour frénétique du gain, la course au profit et aux boulots profitables.

Jacques STERNBERG

Scrabble : jeu où le q vaut encore plus cher que dans la vie de tous les jours.

Jacques STERNBERG

Se mettre en ménage, c'est aller fatalement au surmenage.

Jacques STERNBERG

Seuls les charmes de l'inutile peuvent vous aider à supporter les horreurs de l'indispensable quotidien.

Jacques STERNBERG

Si l'homme pensait davantage à la fin du moi, ses fins de mois lui paraîtrait bien dérisoires.

Jacques STERNBERG

Si nous avions de temps en temps quelques instants pour nous arrêter, regarder les choses, les juger, nous ne pourrions que demander grâce, reculer, effarés, prendre la fuite.

Jacques STERNBERG

Si on te pelote le sein droit, tends le gauche.

Jacques STERNBERG

Théoriquement, l'homme est un être humain. pratiquement, c'est un tuyau percé aux deux extrémités.

Jacques STERNBERG

Tout jeune, on pousse. adulte, on se pousse. vieux, les autres vous poussent.

Jacques STERNBERG

Un bienfait n'est jamais perdu, mais un vrai méfait est rarement retrouvé.

Jacques STERNBERG

Un compte en banque et quelques canaris à nourrir, un héritage à espérer, une voiture à acquérir, toutes ces bornes de carton qui, de kilomètre en kilomètre, nous mènent fièrement et joyeusement à la tombe.

Jacques STERNBERG

Un homme courtois doit, avant d'entrer dans la mort, faire passer sa femme avant lui.

Jacques STERNBERG

Un jour, on aura besoin d'un visa pour passer du 31 décembre au 1er janvier.

Jacques STERNBERG

Un laborieux castor destructif, voilà ce que l'homme est à mes yeux.

Jacques STERNBERG

Un simple moment de prédilection peut faire d'un cauchemar un rêve sans grande importance.

Jacques STERNBERG

Une bibliothèque, c'est un des plus beaux paysages du monde.

Jacques STERNBERG

Une fois n'est pas coutume, mais peut coûter très cher. souvent la vie, d'ailleurs.

Jacques STERNBERG

Ventre affamé n'a pas d'oreilles. heureusement, parce que ce n'est pas avec ça qu'il pourrait se remplir.

Jacques STERNBERG

Vivre, ce n'est jamais que reculer pour mieux sauter.

Jacques STERNBERG