Définition de « pretexte »

NOMMASCULIN

DÉFINITION PRETEXTE :

{prétexte} n. m.
Motif apparent dont on se sert pour cacher la véritable raison.
Être prétexte à. Les vacances sont prétexte à de belles excursions.
Note.- Dans cette expression, le nom peut se mettre au pluriel si l'on considère une pluralité de prétextes. Ces réunions sont prétextes à des échanges professionnels et à des rencontres agréables.
Sous prétexte de, locution prépositive. En invoquant comme raison.
Sous (le) prétexte que, locution conjonctive. En prétendant que.
Note.- Le verbe se construit à l'indicatif. Il fut congédié sous prétexte qu'il n'était pas impartial.


Synonymes de pretexte

Exemples d'utilisation du mot pretexte dans des phrases :

Celui qui prie pour empêcher la mort est aussi fou que celui qui prierait pour faire lever le soleil par l'ouest, sous prétexte qu'il n'aime pas la lumière matinale. (Jean GIONO)

Quand on dit d'un artiste comique de grand talent qu'il n'a pas de prix, ce n'est pas une raison pour ne pas le payer sous le fallacieux prétexte qu'il est impayable. (Pierre Dac)

Il y aura toujours dans la foule un crétin qui, sous prétexte qu'il ne comprend pas, décrétera qu'il n'y a rien à comprendre. (Amélie NOTHOMB)

Rien ne m'exaspère davantage que les gens qui parlent sans cesse d'eux-mêmes sous prétexte que c'est le seul sujet qu'ils connaissent. on perd, en les écoutant, un temps précieux qu'on pourrait consacrer à sa propre personne. (Philippe BOUVARD)

On ne peut pas, sous prétexte qu'il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout. (Abbé PIERRE)

Recherche de mots par lettres :


Découvrez la définition du mot pretexte - Dictionnaire français (pretexte).