Synonymes de « pénible »

Voici les synonymes de l'adjectif pénible :


Exemples d'utilisation du mot pénible dans des phrases :

Le coeur ne vieillit pas, mais il est pénible de loger un dieu dans des ruines. (Voltaire)

Le pénible fardeau de n'avoir rien à faire. (Nicolas BOILEAU)

Qu'y a-t-il de pénible à retourner d'où l'on vient ? il vivra mal celui qui ne saura pas mourir. (Sénèque)

Rien n'est si pénible qu'un esprit posé ne puisse y trouver un quelconque réconfort. (Sénèque)

Etre esclave de soi est le plus pénible des esclavages. (Sénèque)

Etre asservi à soi-même est le plus pénible des esclavages. (Sénèque)

Celui qui exécute de bonne grâce les ordres échappe au côté pénible de la soumission : faire ce qui nous rebute. (Sénèque)

La déception est bien moins pénible quand on ne s'est point d'avance promis le succès. (Sénèque)

La renommée est dangereuse ; son fardeau est léger à soulever, pénible à supporter et difficile à déposer. (Hésiode)

Il n'y a point au monde un si pénible métier que celui de se faire un grand nom : la vie s'achève que l'on a à peine ébauché son ouvrage. (Jean de La Bruyère)

C'est rusticité que de donner de mauvaise grâce : le plus fort et le plus pénible est de donner : que coûte-t-il d'y ajouter un sourire ? (Jean de La Bruyère)

Il est doux de voir ses amis par goût et par estime ; c'est pénible de les cultiver par intérêt : c'est solliciter. (Jean de La Bruyère)

Si la vie est misérable, elle est pénible à supporter ; si elle est heureuse, il est horrible de la perdre. L'un revient à l'autre. (Jean de La Bruyère)

Semer est moins pénible que moissonner. (Johann Wolfgang von GOETHE)


Trouver un synonyme :

Classement par ordre alphabétique des synonymes :

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


Découvrez les synonymes du mot pénible - Dictionnaire synonymes (pénible).