Ronger son frein

Ronger son frein

Expression :
Ronger son frein


« Ronger son frein » est une des nombreuses expressions françaises qui peuvent sembler… Quelque peu étranges à l’oreille et qui ne sont pas simple à comprendre simplement par son évocation. Signification et origine de l'expression.

Que veut dire Ronger son frein en français ?


« Ronger son frein » est une des nombreuses expressions françaises qui peuvent sembler… Quelque peu étranges à l’oreille et qui ne sont pas simple à comprendre simplement par son évocation.
C’est pour cela que nous essayons ici, dans cet article, de vous expliquer son origine ainsi que sa signification avec quelques exemples. N’attendons pas plus longtemps et entrons dans le vif du sujet.
Quelle est l’origine de l’expression « ronger son frein » ? Et quelle est sa signification ?

L’expression « ronger son frein » à deux significations possibles : une au sens propre et l’autre au sens figuré.

Quelle est l'origine de cette expression française ?


Celle qui nous intéresse est la forme figurée mais il faut savoir que cette forme figurée vient de la forme au sens propre : à la fin du XIVème siècle, les hommes se déplaçait beaucoup à dos de cheval et pour le diriger, ils utilisaient des rênes et ce qu’on appelle maintenant un mors.
Et c’est de ce mors dont on parle dans l’expression « ronger son frein » : le mors était à l’époque appelé « frein » et ces freins, les chevaux, impatients de repartir lors des nombreuses haltes, les mordaient et les rongeaient impatiemment. C’est de là que vient le sens figuré maintenant utilisé lorsque l’on « ronge son frein ».
L’expression « ronger son frein » signifie donc retenir son impatience, son dépit ou sa colère tout en ne laissant rien ressortir ou en ne laissant rien paraître au-dehors.
Trois petits exemples pour votre compréhension

Enfin, voici quelques exemples pour clôturer cet article sur l’expression « ronger son frein » :

Exemple N°1 :

« Il a dû néanmoins ronger son frein pendant cinq ans vu qu'il avait misé sur le mauvais cheval lors du congrès à la direction du Parti conservateur. », signifie que pendant cinq ans, il s’est mordu les doigts d’avoir misé sur le mauvais candidat et a dû se retenir de laisser échapper sa colère.

Exemple N°2 :

« Fidèle à ses résolutions, il avait, jusqu'ici, écouté en silence. Mais il rongeait son frein. » Roger Martin du Gard, Les Thibault Cela signifie qu’il taisait ses émotions et retenait probablement sa colère ou son dépit afin que ses émotions ne soient pas visibles.

Exemple N°3 :

« Il rongeait son frein, empressé et prudent, n'osant même pas sévir contre son fils Antoine. » M. Aymé, La jument verte Il se retenait d’exprimer ses émotions et peinait tant bien que mal à les cacher.


Les + populaires


Mardi 18 février 2020 | Esplik.com