Il vaut mieux faire envie que pitié

Il vaut mieux faire envie que pitié

Expression :
Il vaut mieux faire envie que pitié


Jalousie ou pitié ? C'est tout le sens de l'expression « Il vaut mieux faire envie que pitié » dont on retrouve les origines entre le XIIe et le XVe siècle.

Que veut dire Il vaut mieux faire envie que pitié en français ?


Si vous deviez choisir entre susciter la jalousie et la pitié, que choisiriez-vous ?
Et bien c'est tout le sens de cette expression française qui nous dit clairement qu'il est préférable de se faire jalouser plutôt que de se faire dénigrer ou regarder avec une certaines condescendance.

Quelle est l'origine de cette expression française ?


L'origine de l'expression « Il vaut mieux faire envie que pitié » est comprise entre le XIIe et le XVe siècle. A cette époque, l'envie avait un sens plus fort qu'aujourd'hui, elle était synonyme de jalousie et même de haine.
Cette expression est également une citation célèbre que l'on attribue à Hérodote et à Pindare.
On retrouve également souvent cette expression dans la bouche des personnes ayants un surpoids et qui tente de se justifier sur leur ligne !

Exemple N°1 :

Ce gâteau à la fraise est mon plaisir de l'après-midi et je le dis haut et fort, Il vaut mieux faire envie que pitié !

Exemple N°2 :

Quand il dit que Mbappé va trop vite, c'est de la jalousie aussi. Comme dit le proverbe français : il vaut mieux faire envie que pitié. (Michel PLATINI)

Exemple N°3 :

Concernant un éventuel retour dans l'équipe ministérielle, elle affirme, dans un grand éclat de rire: «Ecoutez, mieux vaut faire envie que pitié ! C'est mieux quand ça monte que quand ça descend». (Ségolène Royal)


Les + populaires


Mardi 18 février 2020 | Esplik.com